Avocat pour votre divorce à Genève​

Avocat Divorce à Genève

Vous avez besoin d’un avocat spécialisé pour vous aider dans votre procédure de divorce, de séparation ou de dissolution de votre partenariat enregistré ? N’hésitez pas à nous contacter pour prendre conseil le plus rapidement possible avec un de nos avocats.

Nous ne fournissons pas de documents types. Bien au contraire, un avocat vous assistera dans vos démarches du début à la fin. Nous vous recevons et vous accompagnons personnellement tout au long du processus de divorce, de séparation ou de dissolution de votre partenariat enregistré et restons à votre entière disposition.

Le divorce en Suisse

La majorité des divorces en Suisse se déroule par consentement mutuel, soit d’entente entre les époux. Bien sûr, les divorces contentieux sur requête unilatéral existent.

En deux mots :

  • Avec l’intégration du nouveau droit du divorce en Suisse depuis 1er janvier 2000, le concept de faute dans le divorce suisse n’existe plus. De ce fait, vouloir trouver qui est le fautif dans le divorce ou qui a entraîné la séparation dans le couple n’a aucun impact juridique.
  • L’estimation ainsi que la définition de la contribution après le divorce seront établie par le tribunal. Un avocat spécialisé peut vous assister dans le calcul de la contribution d’entretien.
  • L’octroi de l’’autorité parentale sur les enfants sera donné par le juge. Il en vas de même pour la détermination du lieu de résidence conjugal qui se fait selon un standard élaboré par les autorités compétentes. Cela a été décidé afin de s’assurer que le bien-être des enfants ainsi que leur épanouissement soient préservés.
  • Les divorces contentieux où il est difficile de s’entendre peuvent s’avérer très chers. Effectivement, comme le couple n’arrive à se mettre d’accord sur rien, la procédure peut prendre des mois voir des années. Ce qui a pour effet de faire encore plus souffrir les enfants qui en plus de devoir accepter la séparation de leurs parents doivent assister à leur déchirement. Avant de vous engager dans ce genre de procédure douloureuse, il est donc indispensable de vous poser une question : est-il vraiment nécessaire de remporter la victoire face à votre ex-conjoint en faisant souffrir vos enfants qui pourraient en porter le traumatisme pour toujours ? Est-ce réellement nécessaire ?
  • Opter pour le divorce à l’amiable permet au couple d’éviter d’exposer à tout le monde la face sombre de leur vie commune. Mais cela permet aussi d’éviter d’envenimer la situation avec les insultes.
  • Le divorce à l’amiable est le processus le plus rapide si vous désirez mettre fin à votre union rapidement. Effectivement, le jugement peut être émis dans un laps de temps assez court. Tandis que pour un divorce contentieux, le couple doit avoir été séparé au moins pendant 2 ans avant de pouvoir entamer la procédure avec une demande de divorce unilatérale.

 

Les conditions à remplir pour divorcer en Suisse sont les suivantes :

  • Être un couple marié, et
  • un des deux époux doit habiter en Suisse, et
  • peu importe si vous êtes de nationalité suisse ou étrangère.

 

Les mesures protectrices de l’union conjugale (MPUC)

Lorsque les époux ne sont pas (encore) divorcés, que ce soit pour des raisons purement personnelles ou des questions procédurales, par exemple en présence d’un divorce unilatérale nécessitant une séparation de deux ans, le juge peut prononcer des mesures protectrices de l’union conjugale, aussi appelées MPUC, afin de rééquilibrer la situation des du couple séparé.

Le but des mesures protectrices de l’union conjugale est de permettre à un couple en difficulté de tenter de se réconcilier et/ou d’aménager leur quotidien pendant la vie commune ainsi qu’après la séparation.

Si le but premier n’est pas atteint, les MPUC ont pour fonction de protéger des droits de l’un et/ou l’autre des époux.

Il est possible de demander au tribunal compétent de prononcer des mesures alors même que la vie commune n’est pas suspendue. Il s’agira principalement des mesures suivantes :

  • fixation de la contribution d’entretien de la famille ;
  • fixation de la contribution à l’époux qui s’occupe du ménage et/ou des enfants ; et
  • retrait du pouvoir de représenter le couple.

Les mesures requises par l’un et/ou l’autre des époux et prononcées par les juges lorsque le couple est séparé portent principalement sur :

  • la garde des enfants ainsi que les droits de visite ;
  • l’attribution du logement familiale, qui est généralement attribué au parent ayant reçu la garde des enfants ;
  • la contribution d’entretien du conjoint ; et
  • la contribution d’entretien d’enfants.

Une première consultation

de 60 min à CHF 220.-

Faites le point de votre situation avec un avocat spécialisé.

Vous souhaitez uniquement un rendez-vous pour poser quelques questions ?
Vous n’êtes pas sûr de souhaiter sur des démarches à entreprendre ?
Votre situation n’est pas claire ?

Optez pour une première consultation avec un avocat.

Vous déciderez ensuite si vous souhaitez poursuivre les démarches et nos avocats vous donneront le coût de la procédure en fonction de votre cas.

Les prochaines étapes

  1. Vous prenez RDV avec l’un de nos avocats
  2. Nous établissons ensemble les prochaines étapes
  3. Nous rédigeons les actes (convention et requête) par l’un de nos avocats
  4. Vous validez les actes 
  5. Nous envoyons les actes au tribunal
  6. Nous vous accompagnons en audience au tribunal
  7. Nous vérifions le jugement

Nos avocats

Me Sara Perez

Responsable du département (Genève)

Me Bart Burba

Responsable du département (Lausanne)

Besoin d'un avocat à Genève ?

Prenez RDV dès maintenant

en appelant notre secrétariat ou en remplissant le formulaire ci-dessous. 

+41 22 348 32 35